L’histoire

Peu de gens connaissent le prénom de ce créateur de génie, Ernest Mauviel, mais les produits hérités de son atelier artisanal fondé en 1830 sont devenus célèbres dans le monde entier. Quant à ses héritiers, tous ont le feu sacré. D’Ernest hier à Valérie aujourd’hui, déjà 7 générations que l’entreprise phare de la Baie du Mont-Saint-Michel magnifie les cuisines des professionnels et des particuliers, en France comme à l’étranger. Son savoir-faire d’exception est l’atout maître de son succès et sa capacité d’adaptation en est la clé de voûte. Depuis presque deux siècles, Mauviel 1830 s’adapte aux évolutions du marché.

Mauviel 1830 a su prospérer et anticiper les tendances culinaires tout en préservant son ADN. Les produits destinés aux professionnels ont d’abord été fabriqués en cuivre, matériau noble par définition, le meilleur des conducteurs de chaleur. Mais loin de se limiter au métal rouge, la maison a su innover et se diversifier, façonnant avec des matériaux comme l’acier, la fonte, l’aluminium et surtout l’inox multi-couches dont les performances égalent quasiment aujourd’hui celles du cuivre. Grâce à son esprit novateur et moderne, Mauviel 1830 est devenue l’unique société au monde à savoir travailler autant de matières, ce qui la hisse à une place de choix au rayon de l’excellence.





L’héritage

En 2006, Valérie Le Guern Gilbert, 7ème génération de la lignée Mauviel, reprend l’entreprise familiale et lui insuffle une énergie nouvelle. Elle se concentre sur les processus de fabrication et leur optimisation, qui la passionnent. Mais au delà de son implication dans la manufacture, Valérie est aussi présente sur d’autres fronts. Elle part à la reconquête de l’étranger pour redynamiser l’entreprise, elle décide de poinçonner tous les produits à la marque Mauviel1830, comme une signature de l’excellence. Elle met également l’accent sur une communication de qualité où chaque étape fait l’objet d’une attention particulière : le produit, l’emballage, la communication.

Fortement attachée à son principe d’évolution dans la tradition, l’entreprise offre toutefois une réelle modernité dans ses lignes pour le monde très exigeant de la gastronomie. Visionnaire, Valérie développe ainsi un axe professionnel pour la commercialisation de ses produits et remporte un vif succès auprès des chefs, séduits par ses collections d’ustensiles de cuisson.
Valérie représente aujourd’hui la clé de la réussite d’une manufacture presque bicentenaire, qui a su garder ses lettres de noblesse avec une grande modernité et a conquis ainsi chefs de renom et grand public.

Savoir-faire

Chaque jour, 70 artisans découpent, montent, martèlent, frappent, polissent, emboutissent, façonnent 1300 ustensiles de la marque.
Le martelage et la fabrication manuelle de pièces cultes comme les poissonnières ou les braisières requièrent un savoir–faire qui se transmet de génération en génération au sein même de la manufacture.

Mais Mauviel 1830 n’a attendu ni l’effet de mode, ni le retour en grâce du fait-maison pour perpétuer son savoir-faire. Ses ouvriers sont passés maîtres dans l’art de la découpe, du martelage et autre polissage et comptent pour la plupart d’entre eux plusieurs décennies au sein de la manufacture. L’usine ne compte pas un seul robot, ce qui lui permet non seulement de répondre au sur-mesure, mais aussi d’être quasiment la seule entreprise à posséder autant de choix de finitions et de montures pour répondre à la demande de chaque client…

Et elle continue à offrir depuis près de 200 ans la même qualité pour toutes ses collections.

L’équipe

Au sein de la manufacture Mauviel 1830, chacun opère à son poste dans un esprit de transmission. Chacun est attaché à apprendre le bon geste, à chaque étape du processus de fabrication. Chaque parole d’homme véhicule l’idée d’héritage, la volonté de respecter les valeurs reçues dès les premiers pas dans l’usine, les valeurs de tradition et de savoir-faire, avec un attachement tout particulier au «made in France» et au travail artisanal à chaque étape de la création.

Ces gestes sont les mêmes depuis près de 200 ans et aujourd’hui, dans le respect permanent de ce savoir-faire, l’équipe Mauviel 1830 a réussi son pari sur l’avenir : unir tradition et modernité, faire cohabiter classique et contemporain, pour que notre cuisine ait du sens : un héritage assumé pour un futur à l’image des projets de chacun.

Des projets heureux dans un partage permanent. Parce que la cuisine représente ce partage quotidien, elle relie les générations, elle réunit petits et grands. Les ustensiles de cuisson Mauviel 1830 n’ont pas cessé d’accompagner toutes ces générations depuis 1830 pour remplir leur rôle de vecteur de bonheur.

Bernard Angelique
Étameur
41 ans de maison

« Mon métier n’a pas changé même si nous sommes plus industriel aujourd’hui. On fait le même métier mais plus de grosses pièces de 1m de long comme les anciennes turbotières. Ça reste du Fait main ! »

Christian Lemoine
Chaudronnier

Au poste chaudronnerie après être passé par les sections polissage, microbillage, montage. Ce poste lui offre une nouvelle aventure.
« Il n’y a pas de routine, on n’est jamais sur la même série ». C’est le poste de la signature Fait-maison, car ici l’opérateur façonne sa pièce, à l’image d’un artisan d’art. »

Davy Richet
Polisseur
Polisseur depuis 10 ans

Il s’est formé sur place au polissage et il aime ce qu’il fait.
Aujourd’hui il est devenu la référence technique.

André Hubert
Chaudronnier
41 ans de maison

« On reste les as de l’artisanat. Nos pièces sont encore faites à la main comme il y a 200 ans selon un savoir-faire séculaire. Nous sommes les derniers à fabriquer certaines pièces comme les turbotières ou les braisières. »

Patrick Hervy
Marteleur
23 ans de maison

Et pas peu fier de travailler l’esthétique du cuivre ou de l’alu car «Ce sont vraiment de beaux produits, du haut de gamme que réclament les plus grands chefs qui reconnaissent que ces produits étamés aident à la performance d’une meilleure cuisson»

Éric Fauchon
Monteur
20 ans de maison

« Il faut toujours savoir être polyvalent et réactif en cas de coup de chaud mais on perd moins de temps en organisation ».

L’école de dinanderie

Le savoir-faire de nos artisans est un véritable trésor, transmis de génération en génération à Villedieu Les Poêles depuis le XIème siècle.

En 2017, le métier de dinandier – la chaudronnerie dans sa forme la plus noble – est devenu un art rare que Mauviel 1830 chérit et s’attache à perpétuer, afin de continuer à répondre à une demande accrue de sur mesure.

Pour lui offrir encore de belles années en ligne de mire, une formation rassemblant formage, martelage, étamage et repoussage manuel a été créée au sein même de la manufacture. L’avenir de ce métier d’art est désormais entre nos mains, entre les mains de apprenants que nous accueillons et formons.